Maria, 250è réfugiée accueillie grâce aux couloirs humanitaires, est arrivée à Paris avec sa famille !

C'est avec beaucoup d'émotion qu'ont été accueillies hier soir 28 janvier à Roissy quatre nouvelles familles de réfugiés syriens et irakiens arrivées du Liban via les couloirs humanitaires, soit en tout 18 personnes, de 2 mois à 73 ans !

Parmi elles, la benjamine Maria a été prise en charge avec ses parents et ses frères par les bénévoles de l’une des associations partenaires. Les collectifs d’accueil citoyens, les jeunes pour la paix de Sant’Egidio, les bénévoles des associations (dont François Déprez du Vicariat à la solidarité du diocèse de Paris) sans oublier Steven, un jeune réfugié irakien arrivé en février 2018, tous étaient bien présents pour accueillir chaleureusement les quatre nouvelles familles de réfugiés syriens et irakiens arrivées grâce aux couloirs humanitaires, et leur souhaiter la bienvenue en France. « On ne se lasse pas d’accueillir les réfugiés syriens et irakiens ici en France et en Europe, c’est à chaque fois une grande joie, une grande émotion », a déclaré Valérie Régnier de Sant’Egidio. « Quand je vois la petite Maria de deux mois, et tous les autres enfants et jeunes, je pense au futur de la France et à leur futur. La guerre pour nous est diabolique, c’est une horreur, alors que l’accueil et l’hospitalité sont un signe de Dieu. C’est avec cet esprit que nous vous accueillons. »
C’est dans ce même esprit que la Communauté de Sant’Egidio a ouvert les couloirs humanitaires, d’abord en Italie, puis en France (avec la Fédération protestante de France, la Fédération de l’Entraide protestante, la Conférence des évêques de France et le Secours catholique – Caritas France, et les ministères de l’Intérieur et des Affaires étrangères), puis en Belgique, en Andorre et en préparation dans d’autres pays européens.
« Ma maison est ta maison »
Valérie a conclu le discours d’accueil en disant : « Il y a un proverbe en arabe qui dit  »Ma maison est ta maison », c’est comme ça que nous vous accueillons. C’est important parce qu’il y aura des moments plus difficiles et dans ces moments difficiles il faudra du courage, il faudra une intelligence du cœur, mais vous avez ce courage, vous avez cette intelligence, et surtout dans cette aventure, vous n’êtes pas seuls, nous allons vivre maintenant ensemble cette nouvelle vie. N’oubliez jamais, vous n’êtes pas seuls en France. Merci et bienvenus ! »
Très émue à l’écoute du mot d’accueil et des fleurs distribuées à chaque arrivant, Hanna, 73 ans, la grand-mère de la petite Maria, a demandé aux jeunes pour la paix : « Mais êtes-vous sûrs que je ne vais pas revivre ici ce que j’ai vécu en Irak ? » Ce à quoi les jeunes pour la paix ont répondu : « Non, ici tu es en sécurité », en la prenant tous ensemble dans leurs bras.
Pour cette arrivée, deux familles sont originaires d’Irak, et deux de Syrie. La famille d’Hanna et de la petite Maria sera accueillie à Montpellier. L’autre famille irakienne sera accueillie par un collectif dans le Rhône. Les deux autres familles sont syriennes et iront dans le Gard (30) et le Rhône (69).
Une arrivée qui est aussi une étape importante car elle porte à 263 le nombre de personnes accueillies depuis juillet 2017 (soit 62 familles, et 6 personnes isolées). Ces 68 familles et personnes seules sont majoritairement syriennes (47 Irakiens / 18 Palestiniens de Syrie / 198 Syriens) ; 110 sont des enfants de moins de 18 ans (ou dans leur 18è année) lorsqu’ils arrivent en France (soit plus de 40 %) ; 1 nouveau département est concerné dans l’accueil (Hérault), soit un total de 33 départements investis dans l’accueil grâce à plus de soixante collectifs de bénévoles, représentant plus de 1000 volontaires.
A tous ces nouveaux amis, nous souhaitons encore la bienvenue en France !