L’organisation de l’espérance pour les premières familles ukrainiennes accueillies par Sant’Egidio en France

Outre le soutien financier apporté aux communautés de Sant’Egidio mobilisées en Pologne, en Slovaquie, en République Tchèque, en Hongrie ou en Ukraine même pour accueillir et apporter les premiers secours aux réfugiés, Sant’Egidio se mobilise en France pour organiser l’hébergement et l’accompagnement de certaines familles souhaitant trouver refuge dans le pays. Suite à l’appel à la paix et à la solidarité lancé par la Communauté mais aussi grâce aux réseaux d’amitié et de solidarité mis en place depuis 2017 pour l’accueil de réfugiés syriens et irakiens grâce aux Couloirs humanitaires, est arrivée en réponse une extraordinaire et généreuse mobilisation de nombreuses personnes volontaires pour aider, soutenir, donner et accueillir, comme autant de lumières d’espoir.

Ainsi à Nice où une offre spontanée est arrivée de la part de deux amis proposant de se rendre en voiture à Vysne Nemecke, poste frontière entre la Slovaquie et l’Ukraine, pour y amener vivres et médicaments et proposer trois places retour pour des réfugiés qui souhaiteraient rejoindre le sud de la France. Avec le soutien de la Communauté de Sant’Egidio locale, une famille a ainsi pu être identifiée et accueillie à Nice.

A Paris, Valentina et ses deux filles Laura, 14 ans et Rihanna, 5 ans, venues de Kiev, le papa étant resté en Ukraine, ont été accueillies avec soulagement dans un appartement proche de l’église Saint-Merry, rénové et équipé en urgence grâce au concours de nombreuses personnes, dont les Jeunes pour la paix. Paroissiens et amis ont répondu généreusement à l’appel de Sant’Egidio en donnant meubles et nourriture afin que la famille se sente comme à la maison et en préparant pour leur arrivée, discours et cadeaux.

 

Les images de destruction, de milliers de personnes forcées d’abandonner leurs maisons, d’enfants arrachés à leur enfance, nous touchent au cœur mais il est possible de résister à la logique de l’affrontement et d’organiser l’espérance, en commençant par l’espérance de ceux qui cherchent refuge chez nous. Ces deux exemples d’accueil en France, loin des bombes et des destructions en cours, mettent beaucoup de baume au cœur de tous, car ils sont une réponse à la violence de la guerre en apportant en cette période triste et sombre amitié, consolation et espérance.